Aujourd'hui sorte de mini rentrée. Pas d'élève, réunion plénière ce matin, conseil d'enseignement ensuite, et cet aprem, toutes les difficultés du monde à retourner au taf pour le conseil d'enseignement à cause de barrages .
Finalement, le Rectum d'Académie ne supprime pas de vacances, mais propose un rattrapage des cours sur les vacances sur la base du bénévolat et du volontariat. Franchement, si tout le monde disait "allez on pense aux gamins, tout le monde s'y met" je serais prête à sacrifier quelques jours sur mes vacances, mais là, faire partie des 4 pauvres péquenots qui veulent bien venir faire cours face à 10 élèves, non! Par contre je suis d'accord pour donner des heures en plus dans mon temps libre (et celui des élèves), et c'est déjà plus que généreux.
Je suis assez démotivée, peut être que retrouver les choupinets changera la donne.
Lors de la réunion avec mes collègues je voulais qu'on fasse un peu des coupes dans les programmes (genre laisser un des temps du passé pour l'année suivante pour les 4ème), mais pour eux c'était inenvisageable. Voilà, on va faire du gavage jusqu'à juin. La grève n'est toujours pas finie, c'est même pas sûr qu'on ait des élèves demain, et sinon bonne nouvelle, une division de 4ème supprimée (alors que les élèves sont à 28 par classe), donc trois hs en moins, donc risque de carte scolaire. Nous étions deux nouveaux arrivés en espagnol l'an dernier, et je suis la plus jeune des deux... Mais la principale a proposé de donner à l'une de nous 3 heures de découverte professionnelle. Ma collègue est partante pour s'en charger. Voilà je vais pouvoir rester, et puis d'ici un ou deux ans la troisième collègue sera peut être à la retraite, et puis peut être que moi je vais finir par rentrer en métropole.