J'ai finalement du m'arrêter de travailler avant le 27 mai (en apprenant au passage le terme de nevralgie intercostale) et passé la rage (non je n'exagère pas) de ne pas pouvoir travailler un mois de plus avec mes élèves chéris, et après m'être faite littéralement chier pendant deux semaines à la maison (il faut dire qu'avant de consulter un ostéopathe j'avais mal dans toutes les positions, sauf allongée complètement à plat les bras le long du corps, du coup j'avais un peu l'impression d'être Stephen Hawkins sans tous ses appareils), j'ai fini pas me faire à l'idée. Ensuite j'en avais marre de lire, dormir et regarder la télé. Je sais, c'est aberrant, dans 6 mois je relirai ces lignes un bébé dans les bras, l'autre en train de pleurer, les cheveux gras, des boutons plein de visage (parce qu'en ce moment avec les hormones j'ai une peau sublime, mais nul doute qu'après avoir mis bas j'aurais à nouveau la peau d'une ado en pleine puberté, merci l'endométriose), du vomi sur mon pijama, et je me dirai, je donnerai n'importe quoi, jusqu'a une de ces deux bébés celui qui pleure le plus... ou le moins beau pour avoir à nouveau le privilège de pouvoir juste lire/dormir et regarder des séries.

 

Du coup je regarde "Les maternelles" sur youtube, et je suis tombée sur cette émission

Couples mixtes : comment transmettre une double culture ? - Les discussions - Les Maternelles

Et ça m'a fait réaliser beaucoup de choses. C'est marrant parce que mon compagnon et moi sommes un couple mixte. Je suis blanche, il est noir (et comme dirait Muriel Robin noir noir!) Mais ce qui est très drôle c'est qu'on l'oublie tout le temps.

Par exemple parfois il lui arrive de dire des phrases clichés comme "les blancs exploitent le reste du monde et s'étonnent après des conséquences", et je lui dis "ah ben merci, tiens va faire la vaisselle un peu" :-) , et il me dit "oui mais toi je ne te perçois pas comme blanche, parce que tu es gentille et que tu ne ferais de mal à personne", et dans son inconscient, quand il ne rationnalise pas les blancs sont ceux qui ont colonisé le monde, réduit les noirs en esclavage, et foutu la merde un peu partout sur la planète ce qui fait que partout où ça va pas aujourd'hui sur la planète c'est quelque part un peu beaucoup la faute des blancs et de leurs actions passées (celà dit il n'a pas tout à fait tort). Inversement j'oublie souvent qu'il est noir, je veux toujours le tartiner de crème solaire, et quand il proteste je lui dis "mais les noirs aussi prennent des coups de soleil!!!!" et il me réponds "oui, mais beaucoup moins vite que les blancs!!!". Il m'a raconté aussi ce qu'il appelle LE REGARD. Galilée est très logique, vraiment très bon en math, il est passionné par les mathématiques, les échecs. Et il me dit que LE REGARD, c'est quand le prof/ le gars qui s'occupe des recrutements à l'armée (oui Galilée a fait son service militaire, il a 40 ans, et il en parait 32, le batard, les noirs vieillissent mieux les veinards!)/ le maître de stage fait glisser plusieurs fois successivement de toi à ta copie d'exam/ tes résultats d'examen des trois jours/ ton rapport de stage, et tu sens dans son regard qu'il se dit "c'est vraiment toi le négro qui m'a pondu ça??? T'as triché, comment t'as fait", et suivent la litanie de question qui semblent vérifier que tu sais vraiment de quoi tu parles et que t'as pas pompé ça sur quelqu'un d'autre, et moi au début je ne comprenais pas, je ne comprenais pas, je veux dire par là que je n'imaginais même pas que pour certaines personnes si tu es noir, tu ne peux pas être intelligent, tu ne peux pas être agrégé, tu ne peux pas aimer jouer aux échecs, non il faut que tu aimes remuer ton cul sur du zouk, boire du rhum, jouer au foot et courir le 100 mètre comme une gazèle.

 

Mais à part ça, à part cette différence qui "se voit" ( sauf ici en G*ad*) et qu'on oublie tout le temps, (même si en Europe je suis toujours en train de me demander, "mais pourquoi il nous fixe comme ça lui? Ah oui c'est vrai, couple mixte..." il n'y a pas de différence culturelle. Galilée est ce qu'on appelle un négropolitain. Il n'a pas d'accent sauf s'il décide de le prendre, il préfère les Red Hot Chili Peppers à Franckie Vincent, il n'aime pas aller au carnaval, il estime que ses congénères boivent trop de rhum et sont responsables de l'image de nonchalence qu'ils donnent à l'extérieur, il regrette qu'il y ait tellement de stars du sport antillais mais qu'à part Aimé Césaire trop peu d'antillais se distinguent par leur intelligence et qu'on ne valorise pas assez la richesse intellectuelle.

 

Finalement, c'est un "bon français", et la différence culturelle dans notre couple vient de moi. Moi qui depuis toujours me sens à la fois française ET espagnole, qui me damnerais pour du jamón serrano (merci la toxoplasmose!) ou une paëlla, qui aime danser toute la nuit des rumbas et des sevillanas (le summum de la ringardise musicale pour Galilée :-) ). Moi qui aime lire Marquez en V.O. , me delecte de churros con chocolate, et surtout ai besoin d'aller TOUS les ans en Espagne, où Galilée s'ennuie parfois le pauvre il est vrai mortellement. Le choix des prénoms par exemple a représenté un défi supplémentaire, ça devait être non seulement traduisible dans les deux langues, mais en plus joli dans les deux langues, par exemple Vincent que j'aime beaucoup, c'est Vicente en espagnol, un prénom porté uniquement par les plus de 70 ans... Exit Vincent. Et j'adore Pablo, mais uniquement dans un contexte espagnol, et je n'aime pas Paul. J'adorais aussi James, ou Jamie, mais Jaime (avec le J qui racle dans la gorge et comme s'il y avait un tréma sur le i) ou Jaimito c'est un peu l'équivalent espagnol de Toto.... C'est plus facile pour les prénoms féminins, mais pas de chance, il a fallu trouver non pas un mais deux prénoms de garçon.

Quand les bébés seront là nous avons décidé que je leur parlerai en Espagnol et Galilée en français, la question du Créole ne se pose pas, Galilée le parle en l'ayant appris à l'école et pratiquement jamais parlé à la maison, ils apprendront donc le créole à l'école par mimétisme comme tous les petits métropolitains qui viennent s'installer sur l'île. Ce sera l'occasion pour Galilée de progresser en Espagnol. J'ai plusieurs exemples de couples bilingue autour de moi parmis mes copines, et c'est ce qui semble fonctionner le mieux.

 

Voilà, c'est marrant de me dire qu'alors que de l'extérieur nous semblons si différents, Galilée et moi sommes culturellement très semblables. Et vous? Vous êtes dans des couples mixtes? Une bretonne avec un alsacien? Un musulman avec une boudhiste? Un originaire de Rive Gauche avec une originaire de Rive Droite? Un UMP avec une militante du PS?