On est rentrés à la maison, j'avais demandé 4 jours d'arrêt maladie à mon généraliste pour mettre toutes les chances de notre côté et être à la maison au calme pour laisser l'embryon s'accrocher.

Galilée parlait tous les jours à mon ventre pour les encourager à se développer, et à s'accrocher. On les appellait Riri, Fifi et Loulou.

15 jours c'est très long, 15 jours à prendre des hormones qui vous disent que vous êtes enceinte. Mais cette fois ci je ne me laisserai pas avoir! Cette fois-ci je savais que j'étais pas enceinte, que ces douleurs dans ma poitrine, dans mon dos, mon ventre gonflé, tout ça c'était les hormones. Alors j'ai rapidement repris le travail, en allégeant un sac de cours au maximum. J'ai arrêté de courir (de toutes façons ma poitrine était trop douloureuse pour supporter mon jogging habituel). Et 15 jours après, sans grande conviction, je suis allée faire ma prise de sang. C'était un Vendredi, et comme je ne pouvais aller faire ma prise de sang qu'à midi, je n'aurais pas les résultats avant le lendemain. J'avais prévenu Galilée, mais la secrétaire médical a précisé (dans ce laboratoire qui n'est pas celui recommandé par la PMA le personnel est vraiment adorable): "en fait on ne peut pas vous donner le résultat signé par les biologistes, mais vous pouvez téléphoner". Après le labo j'ai rejoint une collègue au restau pour travailler (oui on est comme ça nous, on bosse au restau, d'abord on mange, et ensuite on bosse). J'ai mangé un énorme plat de pâtes, et après le repas je suis allée au toilettes et au moment de refermer mon jean, pas moyen. Mon ventre était énorme, tout rond, je me suis dis "c'est peut être un signe, c'est peut être mon corps qui m'envoie un signe."

Sur le parking en bas de chez moi, dans ma voiture j'ai appelé le labo, et la secrétaire m'a dit:

" C'EST POSITIF".

Je crois que j'ai crié, je crois que j'ai dis "ohlala, c'est vrai? C'est positif?" Et je suis montée, chez nous, Galilée m'a vue passer la porte et il a dit "il s'est passé quelque chose", et j'ai répondu en me jetant sur lui " c'est positif"!!!! Je riais, je pleurais.

Il ne comprenait pas "mais calme toi qu'est ce qu'il y a qu'est ce que ça veut dire?"

"Le test, le labo, j'ai téléphoné, c'est positif, tu comprends, c'est positif"

Bon il a fini par comprendre... :-)

On ne s'est pas autorisée à être pleinement heureux à ce moment là. On se disait que je pouvais faire une fausse couche. On se disait que je pouvais faire une grossesse molaire. Et puis il fallait attendre la deuxième prise de sang pour confirmer.

Et après la deuxième prise de sang, pour laquelle le taux de HGC devait avoir doublé, il fallait faire une 3ème et une 4ème prise de sang.

Non le jour où on s'est autorisé à être heureux, vraiment heureux, c'était quelques jours avant les vacances de noël, nous avions rendez-vous à l'hôpital avec notre gynécologue pour une échographie. Et là, là, quand il nous a dit "ça a très bien marché hein, on avait mis combien d'embryon, 3? Ah alors attendez, je vais quand même vérifier si le 3ème n'est pas quelque part par là caché... Non non, c'est des jumeaux, vous voyez le clignotement là sur l'écran? C'est son petit coeur, et voilà pour le deuxième." là on s'est autorisés à être heureux.

 

Je suis enceinte de 9 semaines. Je suis bénis mes nausées, mon envie de dormir toute l'après midi alors que je tourne toute la nuit dans mon lit, mes jeans qui ne ferment pas. Je ne crois pas avoir été si pleinement heureuse de toute ma vie, tous les petits problèmes ne sont que des broutilles. Voir Galilée parler à mon ventre, et imaginer avec lui nos bébés, taper "jumeaux métis" sur google, réaliser avec amusement qu'ils n'auront peut-être pas la même couleur de peau tous les deux, tout ça nous fascine et nous émerveille. Voilà, je vous souhaite une merveilleuse année 2015.

Pour moi elle ne pourrait pas mieux commencer. J'ai juste encore une petite crainte, dans 3 semaines cela fera 3 mois, et je ne craindrais plus la fausse couche, j'aurais peur pour leur santé, qu'ils aient des malformations, mais globalement, le bonheur l'emporte.