Parfois j’ai une conscience professionnelle. Trop souvent à mon gout même.

Genre, comme les élèves on raté 5 semaines de cours because « gwève de 5 semaines », on nous a demandé de rattraper des cours gratuitement et bénévolement, genre t’es pas obligé, mais si tu le fais c’est bien, mais les heures sup tu peux de les foutre au cul et t’asseoir dessus.

Bon, comme je dois avoir des tendances maso, j’ai accepté de faire des heures sur la deuxième semaine de vacances, en gros je vais faire huit heures avec les 3ème, genre un mi temps quoi, plus du rattrapage dans les trous (rien de sexuel, c’est des trous d’emploi du temps, pas des trous de balle, encore que, quand tu vois les élèves…) pour l’instant j’ai 4 heures de prévues.

Sur le moment je me disais qu’après tout, je le devais aux élèves, je ne pouvais pas les laisser aller en seconde sans avoir vu la concordance des temps.

Sauf que depuis je constate chaque jour leur connerie sans faille, ils ne savent plus conjuguer les verbes au présent… ils ne savent plus grand-chose en fait. A part ouvrir leur gueule sans arrêt. Heureusement dans le tas il y a encore quelques élèves qui valent le coup, alors je bosse pour eux. Conscience pro de merde !

Entre temps je viens de passer cinq semaines de daube, avec même pas la consolation de rêver de Newton le soir dans mon lit avec mon Meany, d’une part parce que j’ai toujours pas reçu mon Meany (je rappelle que je vis à 7000 bornes de la métropole, 15 jours pour recevoir un colissimo ! _Y’a pas marqué la Poste non plus), d’autre part parce que j’ai lâché le steak avec Newton, mais j’ai des infos croustillantes à vous révéler, post à suivre… Comme je tease à mort pour garder mon public, je suis douée, y’a pas à tergiverser.

Cinq semaines de merde disais je donc, sans même pouvoir me connecter sur mns, avec des copies à corriger, avec des cours à préparer en te cassant la tête pour faire rentrer ce putain de programme dans les quelques semaines qui restent, et avec chaque semaine : des réunions avec l’IPR, des C.A., des réunions de coordonateurs.

Heureusement je me suis fais de nouvelles copines (les voisines de Newton) avec qui on va s’affaler sur la plage les weekends , c’est bien, parce que mon ancienne cops de Salsa est toujours ma cops mais en ce moment elle a jamais le temps… Ni pour un restau entre filles, ni pour m’appeler quand elle va faire une rando. J’aime les couples.

Sinon j’ai enfin réussi à reprendre la piscine, et c’est bien, parce que j’ai pris trois kilos depuis la gwève.

La vie est belle tout de même. La génération à venir est à jeter. Les mecs ne valent plus rien. Et la poste met deux semaines à te livrer un colis hyper important !