Uniforme

Dans mon collège comme dans la plupart des collèges des West French Indies publics ou privés les élèves portent un uniforme. Je te vois déjà t’insurger contre ces cravates étouffantes, les jupes culottes à carreau même pas Burberry, les chaussettes en laine qui grattent bleues marine ou noires qui montent jusqu’aux genoux, et comble de l’horreur, les souliers (oui, et c’est en toute conscience que j’emploie ce mot désuet car peut on décemment ici parler de chaussures pour désigner cette insulte à la mode) à grosses semelle en plastique et à boucles, genre ça :Chaussure_uniforme

Mais dans les collèges publics c’est quand même plus cool. Plutôt qu’un uniforme appelons ça un dress code. Le dress code consiste en un jean (sans inscription, porté à la taille et pas trop moulant), ou une jupe en jean (au dessus du genou minimum), ou bermuda, ou pantacourt en jean de couleur bleue pas extravagante, et un tee shirt, ou un polo, ou une chemise de couleur blanche sans inscription.

La mention sans inscription est capitale, ça veut dire PAS DE MARQUE !

Je suis à fond pour. Déjà parce que le jean/ tee shirt ça ne coûte pas cher (enfin, tu peux en trouver des pas cher en tous cas), ensuite parce que c’est de toute façon grosso modo ce qu’ils portent, et enfin parce que ça évite les filles habillées en pouffiasses, le jogging qui est une atteinte au bon gout et l’escalade aux marques.

 

Evidement, reste pour se démarquer les lunettes, les chaussures et les sacs à dos.

 

Malgré l’uniforme, il y a un problème récurrent : Les mecs qui portent le jean sous les fesses. Le ‘ti mal antillais aime à montrer à la gazelle des classes son fort potentiel de séduction. Pour cela il porte le jean très très bas, et dans une parade amoureuse très codifiée il s’étire montrant à la femelle ses abdos bien dessinés et son caleçon :

Barth Simpson : Je cherche l’aventure ludique et sans conséquences

Boxer : Lover de l’extrême, bouge ton boule bébé ça va zouker.

Carreaux/Rayures : puceau, c’est encore maman qui m’achète mes caleçons.

Slip : j’aime pas les avoir ballantes (oups), c’est maman qui commande et elle achète des dims par paquet de 12.

Motifs divers : avec moi poupée tu va t’amuser j’ai pas peur d’innover

Boxer transparent, dentelle : gay

Calvin Klein : filles vénales je suis à vous

Caleçon en soie Rouge : Cœur à prendre

 

Malheureusement, le prof est un sale con qui considère que la salle de classe n’est pas l’arène des parades amoureuses, et il te renvoie tout ça fissa chez la CPE qui déchire sa reum, et qui a dans son bureau de la grosse ficelle pour leur fabriquer une ceinture artisanale à ces petits exhibitionnistes !

Post largement inspiré d'une discussion avec Princesse Soso, the prof qui apporte chaque jour une touche de glamouritude au collège.